Les atomiseurs ou clearomiseurs représentent le cœur de l’e-cig (la cigarette électronique), car ils contiennent sa résistance et son réservoir. C’est lui qui régule la production des vapeurs et des saveurs. Pour la plupart d’entre elle, ils existent divers kits dédiés pour vaper tranquillement. Mais si vous voulez un petit plus, essayer les e-cig à atomiseur reconstructible.

Cela est évidement destiné aux expérimentés du vaping, car c’est vous-même qui devez exécuter le mécanisme qui devait être automatique pour la cigarette électronique. Cela va vous permettre de choisir vous-même le genre de vape que vous voulez au gré de vos humeurs et pourquoi pas d’économiser en même temps. Mais pour cela, vous devez avoir quelques compétences en électricité.

 

L’atomiseur Tank

En anglais cela veut dire « réservoir », il peut être également nommé RTA (Rebuildable Tank Atomizer). Ce type de clearomiseur contient un réservoir qui peut aller jusqu’à 7ml. Cela dépend de la taille de l’e-cig évidemment. Il est pourvue d’une mèche en fibre ou en coton, qui s’imbibe de l’e-liquide contenu dans le Tank et le conduit jusqu’à la résistance. Une fois arrivée, celui_ci se transforme en gaz puis en vapeur à cause du fil résistif qui chauffe le liquide. La mèche est toujours munie de capilarité pour faciliter l’absorption de l’e-liquide.

Son réservoir peut être aussi transparent que celui d’un briquet pour que l’on puisse vérifier l’e-liquide contenu dedans.  Il peut être également en inox, pour que l’e-liquide puisse garder son aspect homogène.

En savoir plus sur le clearomiseur et l’atomiseur reconstructible.

 

L’atomiseur DRIPPER

Tout comme le RTA, celui-ci tient également son nom d’un mot anglais « Drip » qui veut simplement dire « goutte à goutte ». Il fonctionne de la même façon que l’autre, mais il n’a pas du tout de réservoir. Sa taille est, de ce fait, moins imposante que celle du Tank. Le Dripper contient 2 à 4 plots et sa résistance n’est constituée que d’une mèche et d’un fil résistif.

 

De quoi est constitué l’atomiseur reconstructible ?

Voici les composants d’un atomiseur reconstructible :

  • Le plateau ou la base est constitué de deux pôles, un positif et un négatif. C’est l’élément qui sert de fixation à la résistance. Il y a aussi la connectique placée sous le plateau.
  • L’Airflow mot anglais voulant dir « flux d’air », il désigne une ouverture comportant une bague qui peut régler le flux d’air entrant dans l’atomiseur reconstructible.

Il est dit aérien quand l’air entre facilement dans l’appareil. Mais il se dit serré quand son entrée se retrouve réduite.

  • La cloche ou chambre d’atomisation est l’endroit qui sert à transformer l’e-liquide en vapeur qui s’échappe par le conduit prévu à cet effet appelé la cheminée. Elle est faite à base d’acier inoxydable pour éviter les risques de rouille.
  • Le réservoir sert de magasin de stockage à l’e-liquide. Il peut être démontable pour assurer la recharge en e-liquide et peut se remplacer en cas d’endommagement.
  • Le Top cap et le Drip tip

Le Top cap représente le dessus de l’atomiseur. Il est relié au Drip tip par une connectique type 510. Le Drip tip est l’embout par lequel on aspire la vapeur.

 

Qu’est-ce qui différencie le RTA du DRIPPER ?

L’atomiseur Tank est différent du Dripper du fait que ce dernier ne possède pas de réservoir. Le seul qu’on peut trouver, si l’on peut l’appeler réservoir bien sûr, ce sont les petites gouttes d’e-liquide que l’on met sur la capillarité des mèches.  Aujourd’hui, le Dripper est livré avec un petit récipient destiné à contenir l’e-liquide imbibé dans du coton.

Le Tank est plus célèbre sur le marché à cause de cette différence, car il dépense moins et ne demande pas trop de travail du fait que le Dripper a toujours besoin de se faire recharger à chaque fois.

Le Dripper est plus prisé par ceux qui adore goûter un peu de tous les parfums existants sur le marché. L’avantage est que l’on n’a pas besoin d’attendre de vider le réservoir avant de changer de type d’e-liquide comme c’est le cas du Tank. Il est aussi très utilisé par ceux qui pratiquent le Power Vaping.

De quoi a-t-on besoin pour utiliser un atomiseur reconstructible ?

Voici une liste des outils dont on a besoin pour cela :

  • Une pince coupante de précision pour tailler le fil resistif et les mèches.
  • Des ciseaux de précision pour couper le coton ou la fibre.
  • Un support Ohmmètre qui servira à tester la valeur de la résistance de votra appareil et de voir s’il y a un risque de cout circuit.
  • Un chalumeau pour oxyder le Mesh.
  • Un briquet qui sera detiné à faire chauffer le fil résistif et de le garder à la bonne température.
  • Une pince à tête céramique pour les spires du microcoil.
  • Une tige en inox pour fabriquer un microcoil.
  • Un coiler, matériel servant à faire un microcoil avec des spires serrées à souhait.
  • Un support ato pour positionner la base de l’atomiseur.

 

Catégories : Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *