Faut-il isoler le toit de vos combles ? L’isolation est un choix judicieux pour augmenter l’efficacité énergétique de votre maison. Une isolation de qualité rendra plus rentable le chauffage et la climatisation de votre maison. Les estimations du ministère de l’énergie vont de 10 à 50 % d’économies, en fonction de plusieurs facteurs. Cependant, l’isolation des combles n’est pas seulement une question de chauffage. Une bonne isolation des combles peut également maintenir votre toit en meilleur état en aidant à prévenir les barrages de glace et la condensation.

Vos codes de construction peuvent exiger une certaine qualité d’isolation. Cependant, l’installation d’une isolation encore meilleure est à votre avantage et à celui de votre toit. Cependant, une isolation excessive peut chauffer vos bardeaux et réduire leur durée de vie. C’est particulièrement le cas si votre toit manque également d’une bonne circulation d’air.  Il est essentiel d’équilibrer les deux besoins, celui de l’isolation et celui de la ventilation.

Presque tous les codes du bâtiment et tous les fabricants de toitures en asphalte exigent une ventilation correcte d’un système de toiture, quelle que soit la forme d’isolation utilisée.  Certaines formes d’isolation auront un impact non seulement sur la durée de vie de votre toiture, mais aussi sur la couverture offerte par le fabricant de votre toiture dans le cadre de votre garantie.  Vous devez lire et comprendre la garantie de votre toiture et les limitations qu’elle comporte concernant la circulation de l’air et l’isolation de la toiture.

Découvrez ce que vous devez savoir sur l‘isolation des combles et son incidence sur votre toiture.

Les avantages de l’isolation des combles pour vous et votre toiture

Voici comment une bonne isolation des combles peut profiter à votre toiture :

Elle aide à prévenir les barrages de glace : La chaleur de votre maison s’échappe par le plafond vers votre grenier si vous n’avez pas d’isolation. Par conséquent, en hiver, vos bardeaux sont à une température plus élevée. Les bardeaux plus chauds peuvent faire fondre la neige qui les recouvre. Lorsque les températures baissent, ou lorsque l’eau de fonte atteint l’avant-toit (qui est plus froid), elle regèle sous forme de glace. C’est ce qu’on appelle un barrage de glace. Les barrages de glace peuvent avoir un impact négatif sur la performance de votre toit et la durée de vie des bardeaux. Ils augmentent le risque de fuites et peuvent endommager vos gouttières s’ils s’y répandent. Une bonne isolation est le meilleur moyen de prévenir les dommages causés par un barrage de glace. Vous devez vous assurer que votre grenier est correctement ventilé et installer un protecteur de glace et d’eau.

Gouttières glacées

Empêche la condensation interstitielle : La condensation interstitielle se produit entre les couches de votre toit. Elle se produit lorsque l’air chaud et l’air froid se rencontrent et créent de la condensation ou des gouttelettes d’eau. Ces gouttelettes peuvent s’accumuler et endommager les matériaux de votre toit. Toutefois, une isolation adéquate empêche le transfert de chaleur à travers le toit et minimise donc le risque de condensation entre ses couches.

Prolonge la durée de vie des bardeaux : Avec une bonne isolation des combles, vos bardeaux ne devraient pas être exposés aux barrages de glace et subiront moins de fluctuations de température. Cela leur permet de fonctionner plus longtemps.

Prévient les dommages aux gouttières : Sans isolation, votre toiture subit des changements plus importants et peut se dilater et se contracter plus rapidement. Au fil du temps, cette expansion et cette contraction peuvent déplacer vos gouttières et en desserrer les fixations.

Au-delà de son effet sur votre toit, une bonne isolation des combles peut également rendre votre maison plus confortable et vous apporter d’autres avantages, notamment

Plus facile à chauffer et à refroidir : Lorsque vous disposez d’une isolation des combles de qualité, la chaleur reste plus longtemps dans votre maison en hiver, et moins de chaleur s’échappe des combles en été. Cette résistance à la chaleur rend plus abordable le chauffage ou la climatisation de votre maison à la température qui vous convient.

Durée de vie plus longue des appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation : Les chaudières, climatiseurs et autres appareils de CVC peuvent durer plus longtemps lorsqu’ils n’ont pas besoin de travailler aussi fort. En revanche, les appareils de chauffage qui fonctionnent en permanence pour compenser les pertes de chaleur par le grenier sont plus susceptibles de développer des problèmes et ont une durée de vie plus courte.

Des températures plus constantes : L’isolation des combles maintient l’air conditionné dans la maison, au lieu de le laisser s’échapper par les plafonds, ce qui peut donner à vos pièces une température plus constante du plafond au sol. Cela peut vous permettre d’être plus à l’aise dans votre maison, surtout si vous avez des plafonds cathédrales.

Insonorisation : L’isolation des combles peut également réduire la quantité de bruit extérieur qui entre dans votre maison. Cet avantage supplémentaire peut être utile si vous vivez près de routes fréquentées, de chantiers de construction ou d’autres sources de bruit. Toutefois, si votre objectif premier est l’insonorisation, l’isolation des murs est généralement une meilleure option.

Les types d’isolation des combles

Vous ne savez pas quel type d’isolation des combles est le meilleur ? Voici un récapitulatif des options typiques d’isolation des combles dans les maisons résidentielles :

Isolation en vrac : Également appelé isolant soufflé, l’isolant en vrac est constitué de petites particules qui sont soufflées dans la cavité du grenier. L’isolation en vrac peut être faite de fibre de verre, de laine minérale ou de cellulose. C’est une excellente option lorsqu’il y a plusieurs petits trous dans l’espace à isoler.

Chaque type d’isolation et chaque produit isolant spécifique sont disponibles avec des valeurs R différentes. La valeur R est une mesure de la capacité du matériau à empêcher la chaleur de le traverser, par pouce. Les valeurs R les plus élevées correspondent à de meilleurs isolants. Bien que vous puissiez obtenir de meilleures performances de n’importe quel isolant en le posant simplement en plus grande épaisseur, le ministère de l’énergie recommande que l’isolation de vos combles soit supérieure à un indice R-30. Les personnes vivant dans des climats très froids peuvent avoir besoin de valeurs R encore plus élevées.

Les panneaux de mousse rigide, comme le polyisocyanurate, offrent souvent la meilleure valeur R par pouce. Cependant, ces matériaux sont généralement utilisés dans des applications commerciales et non pour les maisons. Cependant, certains panneaux de mousse rigide, peuvent être utilisés dans des applications résidentielles où la finesse et la qualité sont de première importance. Par exemple, les trappes de grenier n’ont pas beaucoup d’espace pour l’isolation, mais contribuent souvent de manière importante à la perte de chaleur, ce qui en fait d’excellents candidats pour les panneaux de mousse rigide. De même, les plafonds cathédrales peuvent ne pas avoir de place pour d’autres types d’isolants.

Isolation froide et isolation chaude

Il se peut que vous entendiez les termes « isolation froide » et « isolation chaude » lorsque vous recherchez des solutions pour isoler votre grenier. Ces termes ne font pas référence à un type d’isolation ou à un matériau. Ils font plutôt référence à l’endroit où l’isolant est installé. L’isolation froide est installée sur le plancher de votre grenier. Si vous avez une isolation froide, votre grenier restera froid en hiver, car il est exposé aux températures extérieures. Vous ne devriez installer de l’isolant froid que si votre grenier n’est pas aménagé et que vous prévoyez de le conserver ainsi.

L’isolant chaud est posé sur la face inférieure du platelage de toit, en haut du grenier, juste en dessous du platelage de toit. Avec une isolation chaude, le grenier reste chaud en hiver, car la chaleur de la chaudière peut l’atteindre. Si vous souhaitez aménager votre grenier, vous aurez besoin d’une isolation chaude. Sinon, il sera très difficile de garder la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.

Une isolation chaude a un impact sur la performance des bardeaux. L’isolation chaude donne lieu à un « toit chaud », c’est-à-dire un toit sans ventilation entre les bardeaux et l’isolation. Sur un tel toit, les bardeaux seront plus chauds que ceux dont l’isolation est froide. Cette chaleur stresse les bardeaux et les fait vieillir prématurément. En outre, une toiture chaude est plus susceptible de créer des barrages de glace ou de favoriser la condensation et la formation de moisissures.

Comment isoler un grenier

Vous devez toujours faire appel à un expert pour installer l’isolation de votre grenier. Les professionnels doivent prendre de nombreuses précautions de sécurité pendant l’installation, que les propriétaires ne comprennent pas toujours ou pour lesquelles ils n’ont tout simplement pas l’équipement nécessaire. De plus, les erreurs courantes commises par les propriétaires qui tentent d’installer eux-mêmes l’isolation de leurs combles, comme le blocage des bouches d’aération ou l’utilisation de techniques d’installation inadéquates, peuvent être très coûteuses à réparer.

Bien que les professionnels se chargent du travail, voici ce que vous pouvez attendre du processus d’installation de l’isolation dans votre maison :

Évaluez l’isolation actuelle : Avec un expert, vous devez inspecter et examiner l’état de l’isolation actuelle de votre grenier, s’il y en a une. Il s’agit d’une étape importante, car vous pouvez trouver des problèmes de toiture ou des dommages aux chevrons, qu’un couvreur doit corriger avant de poser une nouvelle isolation. Sinon, les fuites du toit risquent d’endommager la nouvelle isolation. Votre professionnel peut également être en mesure de deviner la qualité de votre isolation actuelle, afin que vous puissiez vous assurer que vos nouveaux matériaux constitueront une amélioration. Pendant l’inspection, votre professionnel évaluera la place dont vous disposez dans votre grenier, car certains types d’isolants peuvent être trop épais pour être correctement installés dans votre espace.

Choisissez une nouvelle isolation : Ensuite, vous devriez passer en revue vos options d’isolation avec un expert. Il pourra vous faire une recommandation en fonction de l’espace dont vous disposez, de votre budget et de la valeur R que vous souhaitez obtenir. Si vous n’êtes pas sûr du type d’isolation et de la valeur R qui conviennent le mieux à votre climat, renseignez-vous sur les exigences de vos codes de construction et explorez les recommandations basées sur votre province ou territoire dans les codes et normes d’isolation

Portez des vêtements de protection : Lorsque le moment sera venu de commencer l’installation proprement dite, vos professionnels revêtiront des équipements de protection. L’équipement de protection individuelle exact qu’ils porteront dépendra du type d’isolation. Mais vous pouvez vous attendre à ce qu’ils portent des vêtements qui couvrent toute la peau, ainsi que des lunettes de protection et un masque.

Appliquer selon les instructions du fabricant : Vos professionnels doivent suivre scrupuleusement les instructions du fabricant de l’isolant pour l’installation de son produit. Cependant, ces processus diffèrent énormément. Par exemple, la température extérieure a une incidence sur certains types d’isolants pendant la pose. Si c’est le cas, vos professionnels doivent retarder le travail jusqu’à ce que les conditions soient bonnes pour votre type d’isolation spécifique. Ou encore, lors de la pose d’un isolant en rouleau, votre professionnel devra prendre des mesures supplémentaires pour s’assurer que les accessoires et les évents de votre grenier ne se bloquent pas. Vous êtes peut-être curieux de savoir combien de temps prendra l’installation, mais cela varie aussi en fonction du type d’isolant. Votre entrepreneur devrait être en mesure d’estimer le temps que prendra votre installation spécifique.

Vérifiez vos gouttières : Quelques jours après la fin de l’isolation des combles, il est sage de demander à un couvreur de venir jeter un coup d’œil à vos gouttières. Comme le platelage du toit et le fascia sont maintenant protégés de l’air conditionné de votre maison, leur température peut avoir changé rapidement, provoquant un gonflement ou un rétrécissement. Vos couvreurs devront peut-être ajuster vos gouttières pour qu’elles continuent à évacuer l’eau efficacement. Ou, si les gouttières ont été déformées, elles devront peut-être être remplacées.

Isolation d’un grenier avec un toit à faible pente

Les toits à faible pente présentent un défi pour l’installation de l’isolation. Là où le plafond du grenier touche le sol, sur les bords du grenier, il n’y a souvent pas assez de place pour une bonne isolation. Cela est particulièrement vrai si votre toit est muni d’un évent de soffite avec une chicane pour garder l’évent ouvert.

Par conséquent, vous devrez peut-être installer un isolant de qualité supérieure qui peut offrir une valeur R élevée même s’il est très mince. Les panneaux de mousse rigide sont généralement une bonne option. Les matelas et les rouleaux peuvent également être une option, et ils sont plus faciles à installer dans ces espaces exigus que les isolants soufflés. Néanmoins, un entrepreneur expérimenté peut être en mesure d’installer ces types d’isolant s’il peut en trouver un avec une valeur R suffisante.

Pour économiser de l’argent sur l’isolation des combles à faible pente, vous pouvez peut-être installer un isolant très mince et de haute qualité sur les bords du grenier (et toute autre zone critique) et installer un isolant différent, plus épais et plus rentable dans le reste du grenier. Vous devrez discuter avec un professionnel pour déterminer si cette option est bonne pour votre maison.

Isolation d’un toit sans grenier

Les maisons qui ont des plafonds cathédrales ou qui n’ont pas de grenier ont également moins de place pour l’isolation que la maison typique. Cela peut poser un problème pour la longévité de votre toit, car ces plafonds n’ont généralement pas assez d’espace pour permettre une bonne circulation de l’air dans le toit. Bien que les constructeurs doivent concevoir des plafonds cathédrales avec de l’espace pour l’isolation et la circulation de l’air, l’espace qu’ils ont laissé peut ne pas être adéquat. Cela est particulièrement vrai pour les types d’isolants qui sont généralement appliqués en couche épaisse, comme les matelas et les rouleaux.

De plus, les plafonds comportent plusieurs trous pour les appareils électriques et de plomberie, ce qui rend l’espace difficile à sceller correctement. Un professionnel peut vous guider à travers quelques options qui pourraient fonctionner dans ces circonstances, notamment :

Installer un panneau de mousse rigide dans le plafond. Ce matériau est mince et présente généralement des valeurs R impressionnantes.

Installer un isolant soufflé de haute qualité dans le plafond. Ce matériau remplit très bien les espaces autour de la plomberie et des éléments électriques.

Vous allez remplacer votre toiture ? C’est le moment de mettre à jour votre isolation

Le remplacement de la toiture est le moment idéal pour moderniser l’isolation de vos combles. Si votre toit fuyait, votre isolation a pu être touchée. Votre isolation est particulièrement susceptible d’être endommagée par l’eau si le platelage de votre toit a développé de la pourriture du bois, car cela signifie que l’humidité a été présente dans le toit pendant un certain temps et a probablement pénétré dans l’isolation. Cependant, certains types d’isolants, comme les isolants à cellules fermées, ne sont pas affectés par l’humidité. Vous devez remplacer les autres types d’isolants lorsqu’ils sont mouillés car ils ne fonctionneront pas correctement.

Par ailleurs, lors d’une réfection de toiture, il se peut que votre couvreur doive ajouter une nouvelle ventilation à votre toit pour garantir une durée de vie optimale de vos bardeaux. Si c’est le cas, il devra peut-être retirer une partie de votre isolation. Cependant, si le plancher du grenier est isolé, une nouvelle ouverture de ventilation peut être facilement découpée dans le plancher du toit sans enlever ou déranger l’isolation.

Il est très utile d’examiner si vous pouvez bénéficier d’une meilleure isolation avant de faire installer un toit plat. Une fois le toit plat installé, vous devrez peut-être le retirer pour ajouter une nouvelle isolation.

Catégories : Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *