Le confort dans un bâtiment est l’un des critères les plus importantes et surtout sélectifs pour un futur acquéreur, ou un propriétaire ou encore un locataire. C’est l’isolation thermique qui contribue au maintien de la bonne chaleur dans la maison pour procurer ce confort. Ainsi, donc cette isolation détient une place très importante qu’il est nécessaire de voir minutieusement. Il est nécessaire de faire appel à un professionnel comme isolation thermique 91 si vous décidez de faire des travaux d’isolation. Aussi, nous allons découvrir les rôles de cette isolation, les sources de déperdition de la chaleur et les méthodes d’isolation existantes.

Les rôles de l’isolation thermique

Une bonne isolation thermique garantit la réduction de la consommation en énergie d’un ménage. En effet, pour une rénovation en isolation thermique 91, les différentes techniques utilisées et les divers matériels diffèrent en fonction de la surface de votre logement qu’il est nécessaire d’isoler. Le premier rôle de l’isolation thermique est donc de faire diminuer le plus possible les pertes de chaleur subies par votre bâtiment. Si la consommation énergétique d’un ménage est donc réduite, cela entraîne un double avantage qui est la diminution de la facture à payer à la fin du mois, mais également, une baisse de la pollution qui est provoquée par l’utilisation du chauffage.

Il existe alors des lois comme la RT 2012 qui régissent cette réglementation thermique et le suivi de ces dernières ont permis une réduction de cinquante pour cent de la consommation en énergie des nouveaux bâtiments depuis 1974.  On peut alors trouver trois sortes de réglementation à laquelle chaque type de logement est tenu de se mettre à jour. La consommation en énergie primaire d’un logement se doit de ne pas excéder la valeur établie dans le périmètre géographique où elle se situe. La température de seuil (Tic Ref) doit être supérieure par rapport à la température maximale due à une forte chaleur étalée sur cinq jours de suite. Et une région proprement dite doit établir une valeur maximale pour besoin bioclimatique, et le coefficient de cette dernière ne doit pas dépasser la valeur maximale.

Les sources de pertes de chaleur dans une maison non isolée

Au moment de l’hiver, comme la température interne d’un ménage est supérieure à la température externe, la chaleur produite par votre système de chauffage va alors trouver un moyen de sortir vers l’extérieur si elle n’est pas maîtrisée, aussi la perte de chaleur sera conséquente. La déperdition de la chaleur peut provoquer de grave conséquence sur l’augmentation de la consommation lorsqu’on ne trouve pas de solution pour faire l’isolation thermique dans le 91 au plus vite. Il existe alors différents points de sorties de cette chaleur dans toute la maison. La plus grande partie va vers le toit qui peut provoquer une perte jusqu’à trente pour cent. La chaleur peut aussi trouver une sortie par les différentes fuites, ou les murs ou les différentes zones qui permettent de renouveler l’air dans la maison, et on a donc une déperdition de 20 à 25 pour cent. Les fenêtres, les planchers et même les ponts thermiques font sortir cette énergie allant de 5 à 15 pour cent pour un logement qui n’est pas isolée. Ces différentes sources de déperdition si on n’y remédie pas objectivement aggravent la situation au fil du temps.

Les différentes méthodes pour limiter l’évasion de la chaleur

Il est donc nécessaire de recourir au service d’un professionnel comme isolation thermique 91 pour procéder à la rénovation et aux travaux d’isolation thermique pour votre logement. En effet, il est nécessaire de procéder à différents matériaux isolants pour chaque source d’évasion de la chaleur. Comme isolant, il y en a plusieurs types comme les isolants minéraux, les isolants thermos réflecteurs, les isolants synthétiques, les panneaux d’isolants et bien d’autres. Il est donc nécessaire de faire appel aux spécialistes pour pouvoir analyser les différentes sources de pertes de la chaleur et c’est seulement après que l’on peut acheter les matériaux nécessaires adaptés à vos pièces.

La méthode d’isolation pour le plafond

Le choix de l’isolant du plafond dépend du type de plafond existant dans votre logement. Les professionnels identifient alors le type de plafond et après il recherche la solution appropriée pour cela. Si le plafond est tendu ou collé, il est nécessaire d’utiliser une fine couche d’isolant à mettre sur le plafond, puis de mettre un revêtement décoratif pour masquer les travaux ou d’utiliser une toile en PVC pour la recouvrir. Par contre si le plafond est de type faux-plafond ou suspendu, le mieux est de remplir le vide qui se trouve entre le faux et le vrai plafond en collant une ou plusieurs couches d’isolant qui se collera au plafond.

Les méthodes d’isolation pour les murs et les fenêtres

En ce qui concerne les murs, le spécialiste peut faire le choix entre deux options à la demande de son client. On peut alors procéder par une isolation thermique 91 par l’extérieur ou à l’intérieur. Pour faire l’isolation thermique à l’extérieur, l’idéal est de fixer l’isolant sur le mur puis de le recouvrir de lames, ensuite, on met une ou deux couches d’enduits sur la façade du mur extérieur. Si l’on choisit l’ITI, il faut mettre en place des panneaux isolants qui disposent de parements externes. Pour les parois opaques alors, il est nécessaire d’employer du matériau isolant tandis que pour les parois vitrées, le mieux est de mettre des cadres sur les fenêtres pour ne laisser aucun espace en termes de sortie de chaleur ou encore d’installer un double vitrage, il a été prouvé qu’une fenêtre isolée est quatre fois plus efficace pour retenir la chaleur.

La méthode d’isolation des planchers bas

Il existe trois méthodes pour isoler les planchers bas et cela dépend de la construction dont votre logement dispose. Pour un sous-sol qui n’est pas chauffé, le mieux est de fixer des plaques d’isolant dans le plancher du sous-sol. Si le plancher est construit sur vide sanitaire, il est important de placer une dalle qu’elle soit simple ou flottante au-dessus de ce vide et en bas au niveau du sol. Et enfin, sur du terre-plein, il vaut mieux installer une isolation périphérique qui peut aller dans votre fondation elle-même.

 

Catégories : Pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *